VERCORS aux accents de Provence

1/15

Le sud du Vercors plonge dans la vallée de la Drôme et caractérise une région appelée le "Diois" (Die en est le chef-lieu). Nous sommes à la limite climatique entre l'influence montagnarde des Hauts Plateaux du Vercors et l'influence méditerranéenne du sud. Ainsi, Marmottes et Tichodromes côtoient Lavande et Cigales ! La biodiversité générale est très riche tant au niveau des mammifères (nous avons les 6 ongulés de France) que des oiseaux, mais aussi des papillons et de la flore avec de nombreuses espèces d'orchidées dont d'importantes stations de Sabot de Vénus. Les paysages sont époustouflants, combinaisons de grandes falaises et de vastes plateaux, de forêts et de pâturages. Le Vercors est comme une forteresse perchée, pas étonnant qu'il ait été un haut lieu de la résistance ! Des opérations de réintroductions de mammifères (Bouquetins, Chamois, Cerfs) et d'oiseaux (Vautour fauve, Gypaète barbu) ont restauré la faune ancienne. Les rivières sont peuplées par le Castor et la Loutre, le ciel par les Aigles royaux et le Circaète Jean-le-blanc. A la fin des années 40 le dernier ours était abattu. Il ne manquait plus que le Loup : il est revenu et fait beaucoup parler de lui !

ACCOMPAGNATEUR

Dimitri MARGUERAT

NOS ATOUTS
  • Possibilité d'arriver en gare SNCF de Die, via gare TGV de Valence,

  • Peu de distance à parcourir sur les routes,

  • Dénivelés modérés,

  • Un groupe limité à 8 personnes,

  • Bonne période pour observer le réputé Sabot de Vénus,

  • Logement dans un gîte de caractère au cœur d'un vallon remarquable,

  • Tous les repas préparés sur place par un ami cuisinier.

 

HÉBERGEMENT - REPAS

Gîte de caractère tout équipé et spacieux. Base en chambre de 2 personnes.
Pique-nique à midi, repas du soir au gîte.
Cuisine familiale et équilibrée préparée par notre ami cuisinier Luc.

DIFFICULTÉS TECHNIQUES & PHYSIQUES

Avoir un minimum d'expérience de la marche en montagne et aimer les grands espaces, les grands vides.

Dénivelés quotidiens allant de 250 à 500 m. Pour info, un marcheur "moyen" monte d'environ 300 m par heure.
Le rythme est toujours adapté à l'observation. De nombreux arrêts sont effectués, pas de performance sportive recherchée ! 

1060€

7 jours
6 nuits
du 24 au 30 mai 2020
Le PROGRAMME en bref :
Séjour en étoile, retour au gîte tous les soirs.

Jour 1 : RDV à Châtillon en Diois

Jour 2 : Le Vallon de Combeau

Jour 3 : Le Cirque d'Archiane

Jour 4 : Abbaye de Valcroissant - Les Sucettes de Borne

Jour 5 : Col du Rousset - Montagne de Beure - Pré Peyret

Jour 6 : Font d'Urle

Jour 7 : départ après le petit-déjeuner

Programme détaillé

JOUR 1, dimanche : rendez-vous à Châtillon en Diois 

RDV à 17h00 à la gare de Die ou à 18 h directement au gîte situé au hameau "Les Gallands", (à 5 km de Châtillon-en-diois).

Apéro de bienvenue, présentation du programme du séjour avec carte topographique.

Installation dans vos chambres et repas préparé par Luc.

JOUR 2, lundi : le Vallon de Combeau 

Le vallon de Combau est réputé pour sa flore très riche, ses orchidées, ses paysages dégagés sur le célèbre et fascinant Mont Aiguille. Les Pipits spioncelles et les Pipits des arbres lancent leur notes rythmées au long de leur vol descendant, nous sommes en plein cœur de la saison nuptiale. Des Chocards à bec jaune tourbillonnent et sifflent avant de plonger dans un aven (que l'on appelle ici "scialet") où ils ont élu domicile. Le Tichodrome niche pas loin dans les falaises de calcaire clair qui s'élèvent de marnes rongées en canyons assombris. Nous rencontrons nos premières Marmottes en arrivant vers la "Tête Chevalière", éminence depuis laquelle nous avons la meilleure vue du coin sur le Mont Aiguille. Avec un peu de chance nous verrons un Aigle royal, plutôt commun dans la région, ou un Gypaète barbu issu du programme de réintroduction.

JOUR 3, mardi : le Cirque d'Archiane      

Nous explorons un des plus beaux cirques du sud, dont il marque l'extrémité méridionale du Vercors. Ici la plus grande Réserve Naturelle de France, les "Hauts Plateaux du Vercors" s'arrête net et laisse la place à la Lavande et à quelques plantes méditerranéennes remarquables. Les forteresses de calcaire nous encerclent et les Vautours fauves, bien implantés ici nous invitent à nous élever. Par un petit chemin nous accédons au domaine du Bouquetin des Alpes. Cet impressionnant ongulé a de si grandes cornes, le mâle, qu'on dirait un peu les antennes d'un insecte coléoptère nommé "capricorne". Le Cassenoix moucheté s'entend de loin et se fait observer au sommet des résineux. Monticole de roche et Merle à plastron nichent ici.

JOUR 4, mercredi : l'Abbaye de Valcroissant - les Sucettes de Borne    

Nous partons depuis l'Abbaye de Valcroissant pour effectuer un très joli circuit aux forts contrastes, passant tantôt sur des revers aux influences alpines, tantôt méditerranéennes. C'est ici que l'accompagnateur avait entendu sa première Chouette de Tengmalm il y a 10 ans. Les possibilités d'observations sont nombreuses et variées, avec de beaux rapaces tel le Faucon pèlerin, le Circaète Jean-le-Blanc ou encore le Gypaète barbu rasant une paroi.

En deuxième partie de journée nous rejoignions les Sucettes de Borne, formations géologiques singulières. Nous marchons le long d'un torrent où le Cincle plongeur s'agite entre les roches, où divers passereaux et discrets mammifères vivent. Une famille de Castor a édifié un barrage important.

Cette journée donne une grande probabilité de trouver des Sabots de Vénus épanouis.

JOUR 5, jeudi : Col du Rousset - Montagne de Beure - Pré Peyret          

L'ascension en voiture au Col de Rousset a de quoi motiver les cyclistes, mais notre quête est bien différente ! Après être passés non loin du point originel de réintroduction du Vautour fauve, nous accédons dans la réserve des Hauts Plateaux du Vercors. Le chemin en aller-retour est splendide et facile. Il sinue à travers les boisements de Pins à crochets et des pâturages fleuris. Bec croisé des sapins, Venturon montagnard, Mésange boréale, Fauvette Babillarde sont assez faciles à trouver tandis que nous sommes dans le domaine vital du Tétras-lyre et de la Chouette Chevêchette. Le Chamois et les Marmottes se rencontrent dans les espaces ouverts fleuris où volent nombreux papillons. Parions que cette journée nous apportera encore une série mémorable de belles rencontres !

JOUR 6, vendredi : Font d'Urle

Font d'Urle est une corniche du sud-ouest du Vercors digne de tous les superlatifs de grandeur. D'immenses falaises érodées en dolomies créent un bestiaire figé qui surveille la vallée comme une sentinelle. Les lignes verticales cisaillent les immenses horizontales : les espaces dégagés, moutonnants, sont constellés de fleurs au printemps. Et pas loin, la hêtraie démesurée est le fief de hardes de Cerfs et de Chevreuils que le Loup aime croquer ! Lors de notre dernier séjour, nous avions longuement observé un Monticole de roche qui paradait en s'élançant dans le vide, éclat orange et bleu. Les grands rapaces aiment raser les falaises exposées au sud, il surfent dans les courants ascendants, souvent très près de nous. Au loin la vue sur la cordillère qui s'étend du Grand Veymont jusqu'à Grenoble dresse la colonne vertébrale de l'est du Vercors.

JOUR 7, samedi : départ après le petit-déjeuner             

Après le petit déjeuner, il est temps de partir. Acheminement en gare de Die pour départ aux alentours de 10h.

TARIFS
Le prix TTC est de 1060 €  par personne 


Le séjour est limité à 8 personnes. Il démarre à partir de 5 personnes.

Ce tarif comprend :

  • l'hébergement tel que mentionné ci-dessus,

  • les déplacements durant le séjour en minibus ou en voiture de tourisme,

  • l'encadrement par un accompagnateur en montagne possédant le Brevet d’État.