PROVENCE : du Ventoux à la Camargue

1/20

1050€

7 jours
6 nuits

Ce séjour haut en couleur et riche en découvertes vous propose un florilège complet des plus beaux sites de la Provence sauvage. Du nord au sud nous visitons tour à tour la Drôme provençale, le massif du Ventoux, les Gorges de la Nesque, la Camargue, la Crau et les Alpilles.
Au printemps la Provence explose de vie : les migrateurs reviennent d'Afrique, les fleurs se dépêchent de faire leur cycle avant l'été qui sera chaud et sec, les papillons sortent de leur torpeur hivernale... C'est la saison idéale pour s'initier aux chants de passereaux, sous le vol d'un Vautour percnoptère, d'un Circaète Jean-le-Blanc ou d'un Aigle de Bonelli, dans un décor parfois digne de Pagnol... Chaque soir nous revenons au logement situé dans le cœur du Vaucluse. Ce séjour se trouve dans l'environnement de vie quotidien des responsables de Rando Oiseaux.

ACCOMPAGNATEUR

Dimitri MARGUERAT, ornithologue d'origine provençale.

NOS ATOUTS

 - Séjour en étoile, retour au gîte tous les soirs,
 - Un ami cuisinier de longue date, Luc, nous prépare tous les repas avec un soin avéré,
 - RDV en gare SNCF d'Avignon (gare TGV ou gare centre) ou bien directement sur place,
 - Groupe de 8 personnes maximum,
 - Usage permanent d'une longue-vue haut de gamme,
 - Prêt de jumelles à la demande.

 

HÉBERGEMENT - REPAS

Base en chambres de deux dans un grand gîte bien situé.
Pique-nique à midi, repas du soir au gîte.

 
du 10 au 16 mai 2020
reste 7 places/8
Le PROGRAMME en bref :
Séjour en étoile, retour au gîte tous les soirs.

Jour 1: Accueil au gîte en fin d'après-midi

Jour 2: Les Gorges de la Nesque

Jour 3: Drôme provençale, Rémuzat et Plateau de Saint Laurent

Jour 4: Le Mont Ventoux - Mont Serein

Jour 5: La Camargue

Jour 6 : La plaine de la Crau et le massif des Alpilles

Jour 7 : Matinée spéciale Rollier et Guêpier - Dissolution du groupe vers 13h.

Programme détaillé

JOUR 1, dimanche : accueil au gîte en fin d'après-midi

Vous pouvez arriver en voiture ou en train soit à "Avignon-TGV soit à "Gare centre" et nous viendrons vous chercher autour de 17h. RDV directement au gîte à 18h pour ceux qui arrivent en voiture. Présentation du séjour, apéro de bienvenue et repas.

JOUR 2, lundi : les gorges de la Nesque

Après celles du Verdon, ce sont les plus grandes gorges de la région.

Nous démarrons la journée par une balade facile entre les prairies naturelles et le bocage à la recherche de la Pie-grièche méridionale, de l'œdicnème criard, de la Fauvette orphée, du Bruant ortolan... Nous faisons le tour d'un petit plan d'eau où nichent le Blongios nain et la Rousserolle Turdoïde. Nous descendons en toute sécurité par un chemin facile dans les Gorges de la Nesque où niche l'Aigle royal, le Vautour percnoptère, le Faucon pèlerin et le Grand duc d'Europe. Le Pigeon colombin, espèce rare ici, se montre parfois.

L'itinéraire permet de découvrir de nombreuses plantes méditerranéennes. L'imposant rocher du Cire est la plus grande falaise du Vaucluse. Le Faucon pèlerin y habite en permanence et déchire l'air de ses piqués foudroyants, tandis que gambadent parfois des Chamois dans les éboulis.

JOUR 3, mardi : Drôme provençale, Rémuzat et plateau de Saint Laurent

Seulement un peu plus d'1 heure de route et nous voici au cœur de la Drôme provençale, dans un des sites les plus remarquables de la région ! C'est le deuxième site de France quant à l'importance de la colonie de Vautours fauves réintroduits.

Le Vautour moine est bien présent ainsi que le Vautour percnoptère. Le Gypaète barbu fait aussi des apparitions régulières d'autant plus qu'en 2016 un programme de réintroduction a démarré. Circaète Jean-le-blanc et Aigle royal fréquentent quotidiennement le secteur. De nombreux passereaux peuplent le plateau Saint Laurent, tels le Bruant ortolan, la Fauvette grisette, l'Alouette lulu...

Nous sommes bien dans la Drôme provençale que l'on pourrait aussi appeler la "Provence préalpine" ! L'itinéraire pédestre offre des points de vue saisissants et la répartition du dénivelé (400 mètres environ) est très progressive. Avec de la chance nous croisons encore des Chamois ou bien un Chevreuil.

JOUR 4, mercredi : le Mont Ventoux - Mont Serein

Pour apprécier la grandeur d'un Ventoux naturaliste, il faut commencer par oublier son image populaire liée au Tour de France ! Le côté nord du massif, très sauvage, a des allures alpines avec de fortes pentes et de belles falaises où vole l'Aigle royal, et où passent des vautours fauves.

Globalement la faune et la flore sont singulières avec des endémismes ou bien des raretés qui font la réputation naturaliste du lieu. Il existe deux plantes uniques ainsi qu'une sous-espèce de coléoptère et encore une espèce unique d'escargot ! Bien en dessous de la route qui mène au sommet, nous parcourons un secteur intermédiaire qui offre une belle diversité d'oiseaux avec le Venturon montagnard, le Bouvreuil pivoine, les Mésanges noires, huppées et nonnettes, sans oublier le Pic noir ou le Merle à plastron, le Monticole de roche et le Grimpereau des bois. La Chouette de Tengmalm a déjà niché ici.

Plusieurs sentiers s'offrent à nous et nous choisirons le plus adapté au goût du jour et du groupe. Les Chamois s'observent très facilement au petit matin et bien souvent ne sont pas farouches...Par ailleurs le Ventoux est peuplé par 5 des 6 ongulés de France, il ne manque que le Bouquetin ! Par temps clair, on peut voir des massifs alpins emblématiques : la Barre des Écrins (4100 m), le Grand Veymont (sommet du Vercors)...

JOUR 5, jeudi : la Camargue

Le Rhône s'écoule des Alpes à la Méditerranée et forme le plus grand delta de France : c'est la Camargue. Cette grande zone humide, habitée depuis l'antiquité, preuve de ses vestiges gaulois et romains, nous invite aujourd'hui à une découverte originale où les ambiances "africaines" planent ici et là.

Les Flamants roses, certainement, mais tant d'autres espèces que la plupart des gens ignorent : Crabier chevelu, Ibis Falcinelle, Avocette, Échasse blanche, Tadorne de Belon, Panure à moustaches, Rémiz penduline, Locustelle luscinioïde, Rousserolle effarvatte et turdoïde, Talève sultane. Selon les pluies de l'hiver et les déplacements annuels d'espèces nous irons soit du côté est soit du coté ouest de l'Étang du Vaccarès. Salins de Badon, Phare de la Gacholle, Piémanson...ou bien Réserve ornithologique du Pont de Gau près des Saintes Maries de la mer, Pont de Rousty, Mas d'Agon...

Faites confiance à votre guide, il fréquente la Camargue depuis longtemps !

JOUR 6, vendredi : la plaine de la Crau et le massif des Alpilles

Savez vous qu'il existe en France une steppe désertique exceptionnelle, formant un habitat unique pour des espèces aux affinités africaines et ibériques, telles que le Ganga cata ou l'Alouette calandre ? C'est la Crau, cette grande plaine de galets roulés depuis les Alpes par la Durance et déposés ici dans un delta désormais fossile où l'eau n'existe plus en surface. Nous consacrons la matinée à la recherche d'espèces typiques du lieu : Outarde canepetière, Faucon crécerelette, Alouette Calandre et calandrelle, Pipit rousseline... Par ailleurs il est assez facile de tomber sur un Renard, un Lièvre ou encore sur un Lézard ocellé !

Nous consacrons l'après midi à l'exploration d'un joli vallon des Alpilles où les fleurs de Cistes cotonneux abondent. Nous espérons rencontrer le Monticole bleu, le Traquet oreillard, et le mythique Aigle de Bonelli... Les Fauvettes s'égosillent dans les buissons : la passerinette, la pitchou, la mélanocéphale et de temps en temps l'orphée qui se fait rare...

Enfin nous revenons au gîte où notre cuisinier nous a concocté un bon petit plat. Ensemble nous faisons le bilan du séjour et des espèces contactées. Parions que vous serez impressionnés tant par la diversité, la quantité et la qualité de toutes nos observations !

JOUR 7, samedi : matinée spéciale Rollier et Guêpier, dissolution vers 13h

Pour cette dernière matinée, nous nous consacrons à l'observation de deux espèces emblématiques de la région : le Rollier, ce merveilleux fragment d'azur à dos roux, et le Guêpier, la palette d'un peintre aux couleurs les plus vives. Insectes rampants et volants sont convoités. A chacun sa technique de chasse, l'un perché à l'affût, tandis que l'autre dessine de fulgurantes arabesques. Les sites que nous prospectons se trouvent à faible distance du gîte. Après un repas léger, dissolution du groupe vers 13h. Nous acheminons les participants arrivés en train à la gare d'Avignon.

Un changement dans l'ordre des journées pourra avoir lieu en fonction de la météo

TARIFS
Le prix TTC est de 1050 € par personne 
Le séjour est limité à 8 participants. Il démarre à partir de 6 inscrits.
Ce tarif comprend :
- l'hébergement tel que mentionné ci-dessus,
- les déplacements durant le séjour en minibus ou en voiture de tourisme,
- l'encadrement par un accompagnateur en montagne possédant le brevet d'état.

Ce tarif ne comprend pas :
- l'assurance annulation,
- tout ce qui n'est pas indiqué dans la rubrique "le tarif comprend",
- les boissons.