Au sud de Venise : le Delta du Pô

Voyage Nature & Culture par excellence...
1/19

Imprégné de l'histoire, de l'architecture et de l'ambiance vénitienne, ce voyage dans la lagune allie à merveille nature sauvage et culture.
Le delta du Pô est la plus grande zone humide d'Italie, un espace d'une extrême richesse qui renferme des écosystèmes complexes mêlant milieu marin, milieu d'eau douce (près de l'embouchure des fleuves) et milieu intermédiaire d'eau plus ou moins saumâtre. Il résulte de cet assemblage de milieux une faune et une flore spécifiques remarquables. Protégé depuis 1988, le delta du Pô est constitué d'une multitude d'îles (pour la plupart habitées), de lais ou "barene" (îlots émergents, sauf lors des hautes marées) et de hauts fonds ou "velme" (îlôts sablonneux ne se découvrant qu'à très basse marée). Dans cette vaste lagune, on circule dans des chenaux matérialisés par des "bricole", énormes pieux en bois fichés dans le sol de la lagune. Ici, on assiste depuis toujours à un corps à corps tranquille entre deux opposés naturels, les fleuves et les courants marins, sans que jamais, l'homme, malgré moult tentatives, ne soit parvenu à "figer" ce paysage ondoyant.

Lors de ce séjour, que ce soit en automne ou au printemps, nous visiterons les principaux sites ornithologiques du Delta du Pô. En octobre les limicoles et les anatidés en provenance des toundras arctiques et du nord abondent dans la lagune, aux côtés des nombreuses sternes. C'est aussi à cette époque de l'année que les rapaces effectuent leur migration vers l'Afrique tandis que les cormorans pygmées, dispersés un peu partout dans la lagune après la nidification, se rassemblent tous les soirs dans un impressionnant dortoir de plus de 1500 individus. En avril, vous aurez le plaisir de découvrir les espèces dites « estivantes » qui s’installent pour se reproduire, tout en observant diverses espèces migratrices en cours de remontée plus au  nord. Au cours des deux périodes, c'est en flânant entre marais et nappes d'eau douce, dans les zones poissonneuses des "valli da pesca" ou dans les espaces cultivés, parmi les salicornes, que nous rechercherons les espèces rares...

​Cerise sur le gâteau, vous serez séduits par l'accueil typiquement italien, les hébergements de qualité et la cuisine raffinée.

GUIDE

Luca Giraudo

 

NOS ATOUTS

* Un guide naturaliste italien spécialisé en ornithologie, ancien salarié du Parc National Alpi Maritimi. Francophone avec un bel accent italien !

* Plusieurs sorties en bateau.

* Proximité de Venise : possibilité pour vous d'envisager une extension culturelle dans la Sérénissime.

* Possibilité d'arriver en train en ou en avion.
* Groupe limité à 8 participants.

 

HÉBERGEMENT - REPAS

Pension complète, base chambre double avec repas du soir et petit-déjeuner à l'hôtel.

Chambre individuelle avec supplément : nous consulter.

Pique-nique à midi.

1280€

7 jours
6 nuits
du 19 au 25 avril 2020
reste 7 places/8
PROGRAMME en bref :

Jour 1: Rendez-vous à Venise en fin d'après-midi - Chioggia

Jour 2: Rosalina Mare - Caleri - Ca' de Zen

Jour 3: Pila - Valle Scanarello - Ca' Zuliani

Jour 4: Sacca di Scardovari - Valle Cannevié

Jour 5: Valle Cannevié - Sacca di Goro - Valle Bertuzzi 

Jour 6: Valli di Comacchio - Mandriole

Jour 7: Retour gare/aéroport

LISTE DES ESPÈCES REMARQUABLES

Cormoran pygmée - Cormoran huppé - Oie cendrée - Fuligule nyroca - Butor étoilé - Héron garde-bœufs - Crabier chevelu - Grande aigrette - Héron pourpré - Ibis falcinelle - Spatule blanche - Flamant rose - Balbuzard pêcheur - Faucon kobez - Busard cendré - Huitrier-pie - Avocette élégante - Echasse blanche - Glaréole à collier - Grand gravelot - Gravelot à collier interrompu - Chevalier gambette - Mouette mélanocéphale - Goéland railleur - Sterne naine - Sterne caugek - Sterne hansel - Sterne caspienne - Guifette moustac - Guifette noire - Guifette leucoptère - Coucou-geai - Effraie des clochers - Engoulevent d'Europe - Guêpier d'Europe - Hirondelle de rivage - Phragmite des joncs - Locustelle luscinioïde - Panure à moustaches - Rémiz penduline - Moineau espagnol...

DOCUMENTATION

- Carte 1/50 000 : Delta du Pô

- Le Guide Ornitho de Svensson, Mullarney et Zetterström. Editeur : Delachaux et Niestlé.

- Des guides d'identification des mammifères, papillons, insectes, herpéto et autres peuvent être prêtés par l'accompagnateur durant le séjour.

Programme détaillé

© Michelangelo Giordano

JOUR 1 : Rendez-vous à Venise en fin d'après-midi - Chioggia

Deux rendez-vous sont possibles : à la gare de Mestre (juste avant Venise) à 15h, ou à l'aéroport "Marco Polo", à 16h. Transfert en minibus et arrivée à Chioggia, petite ville côtière à l'entrée sud de la lagune de Venise. Installation dans l'hôtel, présentation du séjour par Luca et "repas de la Lagune" selon l'humeur du chef. 

Après le repas, petite balade découverte dans la charmante cité de Chioggia, aussi appelée "la Petite Venise". Vous serez certainement séduits par cette ville de pêcheurs, très marquée par l'influence vénitienne.

JOUR 2 : Rosolina Mare - Caleri - Cà de Zen

Aujourd'hui nous prenons le minibus jusqu'à la localité de Caleri. Visite du jardin botanique  de Porto Caleri et observations à l’embouchure de l’Adige et dans les « valli da pesca » de Morosina et Spoloverina.

Dans les vastes étendues lagunaires (les "valli"), nous découvrons les "barene", ces zones marécageuses à fleur d'eau, caractéristiques de la lagune vénitienne qui abritent canards, Grèbes, Cormorans pygmées, Spatules d’Europe, échassiers divers et rapaces. Les eaux particulièrement poissonneuses des "valli" constituent un garde-manger d’exception pour nombre d'oiseaux migrateurs ou sédentaires. On comprend aisément pourquoi dès l'époque romaine, la vie des habitants de la région s'articule autour de la pêche.

Visite du jardin botanique de Porto Caleri, situé à l'extrême pointe de l'île de Rosolina Mare. C'est un jardin d'une extrême richesse qui compte pas moins d'une dizaine d'écosystèmes (dont des pinèdes, des dunes, des zones humides d'eau saumâtre, de la garrigue méditerranéenne), réputé pour son foisonnement d'espèces végétales et son indubitable intérêt ornithologique. On le visite à pied grâce à tout un réseau de passerelles en bois.

Nous aurons l'occasion, tout au long de ce séjour, de découvrir les cabanes de pêcheurs, les "cason", édifices improbables tantôt poétiques, tantôt insolites, montés sur pilotis, où les pêcheurs mettent à l'abri leurs filets, leurs nasses et leurs piquets. Nous finissons la journée à Cà de Zen, une ville du 18ème siècle, lieu vraiment féerique où nous aurons sans doute la chance de faire de belles observations crépusculaires, avant le dîner.

JOUR 3 : Pila - Valle Scanarello - Cà Zuliani

Balade dans le delta du Po près de Valle Sagreda, Bagliona, Scanarello, Chiusa.

Les "valli da pesca", littéralement  "vallées de pêche", et les "scanni" qui les bordent accueillent une avifaune très diversifiée à cette époque de l'année. Ces vallées de pêche sont des espaces lagunaires fermés dans lesquels se pratique la "vallicoltura", aquaculture lagunaire. Séparées de la lagune ouverte par des berges fixes, naturelles ou artificielles, ces zones ne sont pas soumises au flux et reflux de la marée, ce qui les protège de la pollution, faisant de ces vastes espaces des zones naturelles d'une extrême richesse.

Ici, on peut voir des centaines de Cormorans pygmées, parfois concentrés en dortoirs impressionnants !

Observations sur la mer depuis la plage de Boccasette, lieu encore sauvage, et des vallées alentours de Pila, comme Ca’ Zuliani et San Carlo. Retour à Cà de Zen dans la soirée.

JOUR 4 : Sacca di Scardovari - Valle Cannevié

Aujourd'hui, nous partons en exploration dans la partie méridionale du Delta du Pô : Sacca di Scardovari, Sacca del Canarin et la réserve naturelle de Ca' Mello. Le Sacca di Scardovari est certainement l'un des meilleurs "hot spots ornithologiques" des zones humides de la Haute Adriatique : facile à visiter, riche en raretés et en espèces singulières comme le Plongeon, le Busard, la Mouette de Sabine, pour n'en citer que quelques-unes.

Sortie en bateau dans la Sacca di Scardovari. Le déplacement en bateau permet d'atteindre des sites inaccessibles à pied et de s’approcher des oiseaux au milieu de la vallée de pêche.

C'est dans la réserve de Ca' Mello, vaste marais d'eau douce où la biodiversité est particulièrement préservée, que nous aurons les meilleurs chances d'observer la Rémiz penduline.

En fin de journée, acheminement en bus jusqu'à l'hôtel Cannevié, dans la réserve du même nom, au beau milieu d'une splendide zone humide. Dîner et nuit sur place.

JOUR 5 : Valle Cannevié - Sacca di Goro - Valle Bertuzzi

Ce matin, nous partons nous balader dans Valle Cannevié et Valle Bertuzzi, zone exceptionnelle pour l'hivernage, la migration et la nidification, faisant partie de la liste des zones Ramsar (zones humides d'importance internationale). Cachés dans les huttes, nous pourrons observer le Chevalier arlequin, la Tadorne de Belon, la Bécassine des marais, le Martin pêcheur et le flamant rose, divers canards ainsi que l'Avocette élégante et l’Echasse blanche.

Nous explorons la baie de Goro en bateau, guidés par un pêcheur qui connaît la zone comme sa poche! Cette baie, également appelée "île des limicoles", est aujourd'hui un des sites les plus réputés de la Méditerranée pour la migration et l'hivernage des échassiers.  Il est fréquent d'y voir des rassemblements de milliers d'individus : Courlis cendré, Courlis corlieu, Tournepierre à collier, Bécasseau variable... Le Harle huppé fréquente régulièrement la zone.

Retour à l'hôtel Cannevié dans la soirée, dîner et nuit.

JOUR 6 : Valli di Comacchio - Mandriole

Ce matin, nous visitons les marais de Comacchio et la péninsule de Boscoforte. Comacchio est une ville aux origines très anciennes, au milieu des marais, ville lagunaire fascinante souvent comparée à Venise. Dans ses marais, on peut y voir la Spatule blanche, l’Échasse blanche, l'Huîtrier pie, l'Avocette élégante, la Sterne pierregarin, le Pluvier à collier interrompu, la Sterne naine ou le Flamant rose.

Boscoforte est une péninsule qui s'étend sur environ 6 km, le long de la rive gauche du fleuve Reno, dans la lagune de Comacchio. Ici, vous serez fascinés par les miroirs d'eau douce séparés des valli grâce aux écluses. Nous essaierons de voir la Sterne hansel et la Sterne caugek.

Dans ce territoire où l'eau et la terre cohabitent depuis toujours, l'anguille est  devenue la reine des lieux... C'est à Comacchio, capitale italienne de l'anguille, que nous déjeunerons, après la visite de la ville, de ses canaux typiques et du pont Trepponti.

L'après-midi, nous nous rendons à Valle, premier site de nidification du Cormoran pygmée, et à la Pialassa della Baiona, lagune d'eau saumâtre constituée de pièces d'eau peu profondes, divisées par des digues donnant naissance à tout un réseau de canaux. Retour à Cannevié pour la nuit.

JOUR 7 : Retour gare/aéroport
Acheminement dans la matinée à la gare de Mestre ou à l'aéroport Marco Polo.

Pour des raisons de météo nous nous réservons la possibilité de modifier le programme : souvent un changement d'ordre des sorties. En cas de temps défavorable pour les observations de terrain, la visite de sites culturels pourra être proposée.

TARIFS
Le prix du séjour TTC est de 1280 € par personne de Venise à Venise.
Le séjour est limité à 8 personnes. Il démarre à partir de 5 ou 6 personnes.
  
Ce tarif comprend :
 - l'hébergement tel que mentionné ci-dessus,
 - les repas,
 - les déplacements durant tout le séjour, en minibus au départ de Venise, et tous les trajets en bateau,
 - l'encadrement par Luca Giraudo, "Guida Ambientale Escursionistica", accompagnateur en montagne possédant le Brevet d'État, et ornithologue.
  
Ce tarif ne comprend pas :
 - L'aller/retour (avion ou train) à Venise,
 - Les boissons en extra,
 - L'assurance annulation - rapatriement.
 - Tout ce qui n'est pas compris dans la rubrique "Ce tarif comprend"