COSTA RICA, fascinante biodiversité

1/16

2850 €

15 jours
14 nuits

Exceptionnel, le Costa Rica est certainement le pays au monde le plus investi dans le tourisme naturaliste. Les revenus de ce secteur dépassent ceux de l'agriculture et sont réinvestis dans la gestion des Parcs Nationaux et des réserves privées. La biodiversité est très concentrée autant au niveau animal que végétal. Avec plus de 900 espèces d'oiseaux, ce petit pays dépasse les effectifs de toute l'Amérique du nord ! Un quart de la surface est protégée par des parcs et des réserves privées. Le Costa Rica constitue une sorte de pont volcanique entre 2 continents et forme un grand corridor biologique où la biodiversité atteint des records spectaculaires. Cette exceptionnelle richesse écologique est due à la présence de 6 régions biogéographiques distinctes, de l'Atlantique au Pacifique et des plaines jusqu'aux sommets les plus élevés qui atteignent 3820m. 
C'est un pays paisible, sans armée depuis 1956...Une belle invitation à la découverte de l'écologie tropicale !

NOS ATOUTS

Groupe de 7 personnes maximum
Le circuit traverse les diverses zones biogéographiques du pays
Ce circuit a déjà été effectué une dizaine de fois
Chaque étape comporte 2 nuits consécutives
Tous les trajets sont compris entre 2 et 2h30 sauf une étape de 3h30
Deux RDV chaque matin : à 6h pour les plus matinaux, à 8h30 pour les autres. Cette formule permet à chacun de récupérer plus facilement si besoin.

ACCOMPAGNATEUR

Dimitri MARGUERAT

 

HÉBERGEMENT - REPAS

Demi-pensions et pensions complètes en hôtels ou lodges, base chambre de 2.
Supplément pour chambre individuelle : nous consulter.
Repas de midi, pique-niques ou restauration rapide.

DIFFICULTÉS TECHNIQUES & PHYSIQUES
Peu de difficulté physique, deux ou trois parcours totalisant jusqu'à 200 m de dénivelé.
La température peut monter jusqu'à 35° sur les côtes, avec un important taux d'humidité, et descendre à 3° en montagne au lever du jour.
17 au 31 mars 2019
GARANTI-reste 2places
Le PROGRAMME en bref :
Jour 1, dimanche: Rendez-vous à l'aéroport international d'Alajuela

Jour 2, lundi: Puerto Viejo de Sarapiqui

Jour 3, mardi: Puerto Viejo de Sarapiqui - Réserve de la Selva

Jour 4, mercredi: El Castillo - Volcan Arenal

Jour 5, jeudi: El Castillo - Volcan Arenal

Jour 6, vendredi: Santa Elena - Monteverde

Jour 7, samedi: Réserve de Santa Elena

Jour 8, dimanche: Tarcolès - Proximité Parc National de Carara

Jour 9, lundi: Fleuve Tarcolès - Côte Pacifique - Campagne cultivée 

Jour 10, mardi: Parc National de Carara - Dominical - Hacienda Baru

Jour 11, mercredi: Dominical - Hacienda Baru 

Jour 12, jeudi: Hacienda Baru - Cerro de la Muerte - Vallée de Dota 

Jour 13, vendredi: Vallée de Dota 

Jour 14, samedi: Vallée de Dota - Vallée Centrale

Jour 15, dimanche: Parc de l'Université de la Paix - Ciudad Colon - Aéroport

Programme détaillé

CR
CRrainette2.jpg
CR77.jpg
CRchampignon.jpg
CR88.jpg
JOUR 1, dimanche : Rendez-vous à l'aéroport international d'Alajuela

Arrivée dans l'après midi. Transfert rapide à l'hôtel situé à seulement 30 mn de l'aéroport.

JOUR 2, lundi : Puerto Viejo de Sarapiqui

Après un petit-déjeuner très matinal, nous prenons la route vers le nord et rejoignons la vallée de Sarapiqui, un secteur sous influence climatique de type Caribéen. Installation au lodge pour 2 nuits.  Après le repas, l'exploration des alentours nous réserve un grand lot de découvertes. De nombreux colibris visitent les fleurs, des Tangaras multicolores s'intéressent aux fruits, les Singes hurleurs et des Iguanes stationnent dans les grands arbres. Depuis les berges du fleuve Sarapiqui nous observons des espèces aquatiques telles l'Anhinga d'Amérique ou le Héron vert. Au crépuscule et en début de nuit, nous explorerons les alentours du lodge à la recherche d'amphibiens, notamment du minuscule Dendrobate blue-jean et du superbe Dendrobate doré.

JOUR 3, mardi : Puerto Viejo de Sarapiqui - Réserve de la Selva

Dès le petit matin, nous rejoignons notre guide naturaliste local pour une visite de la Réserve Naturelle de la Selva, haut lieu de conservation, de recherche et de formation en écologie tropicale. D'innombrables observations sont au menu, depuis les jardins de l'accueil jusqu'à la forêt primaire qui est traversée par de très agréables chemins. Nous franchissons aussi un fleuve sur une passerelle et guettons la faune associée aux berges et aux cours d'eau. Repas de midi pris sur place. L'après midi est consacrée à une nouvelle exploration des alentours au potentiel semblant inépuisable : Tangaras, Colibris, Motmots, Toucans, Perroquets...

JOUR 4, mercredi : El Castillo - Volcan Arenal

Après de nouvelles observations locales pour les plus matinaux, et le petit-déjeuner, nous prenons la route vers le volcan Arenal, rendu célèbre par une activité éruptive ayant duré plus de 40 ans d'affilée ! Depuis 2010 ce volcan est redevenu calme. Les parcours sur ses flancs introduisent au milieu montagnard qui nous attend pour une partie du séjour. Installation dans notre hôtel pour 2 nuits au petit bourg d'El Castillo situé bien à l'écart des importantes infrastructures touristiques. Les contreforts sauvages du volcan et la vue panoramique qui s'offre à nous, nous réservent de nouvelles rencontres naturalistes. Nous allons explorer les berges du Lac Arenal, le plus grand du pays. La végétation de ces milieux humides est peuplée d'une faune caractéristique, telle la Foulque d'Amérique, le Canard musqué, le Martin chasseur géant ou le Cormoran vigua. Au crépuscule nous pouvons croiser le chemin d'un Tatou qui déambule tranquillement et celui des Engoulevents pauraqué que nous rechercherons. Des Lucioles par dizaines clignotent et fascinent, tandis que nous marchons sur une piste facile dans la pénombre pour mieux les observer.

JOUR 5, jeudi : El Castillo - Volcan Arenal

Randonnée avec pique-nique dans le Parc National Arenal, entre d'anciennes coulées de lave et une végétation tropicale singulière. De nombreux rapaces sont observables parmi les abondants Urubus noirs et les Urubus à tête rouge, ainsi que des Faucons, des Milans à queue fourchue, des Buses de différentes espèces telle la Buse blanche, des Caracaras, le Balbuzard pêcheur... Et toujours des Perroquets, Colibris, Tangaras, Cassiques, Toucans... Avec de la chance nous pouvons tomber sur un extraordinaire "floc" de fourmiliers, comme en 2015. Les colonnes de fourmis attirent une grande quantité et diversité d'oiseaux qui les mangent sans crainte de notre présence.
Si le paradis existe sur terre, il doit s'appeler Costa Rica. Et le séjour ne fait que commencer. 
Dans l'après-midi nous explorons une réserve naturelle privée où le chemin emprunte des passerelles traversant le haut de la canopée. Les chances de rencontrer des espèces spectaculaires et rares sont bien réelles.

JOUR 6, vendredi : Santa Elena - Monteverde

Nous partons le plus tôt possible pour effectuer la plus longue étape routière du séjour : environ 3h30 de route dont 40 km de piste.  Nous arrivons à Santa Elena en début d'après midi. Installation à l'hôtel pour 2 nuits. L'après-midi est consacré à l'exploration d'un intéressant itinéraire de la réserve privée de l'hôtel, ainsi que son jardin où plusieurs espèces de Perroquets, le Motmot à tête bleue, les Geais enfumés, la paruline ardoisée, viennent se nourrir ou se reposer.
Avant ou après le dîner, nous effectuons une sortie nocturne, guidée par un naturaliste professionnel. Vous serez sûrement surpris de rencontrer à la lueur de nos lampes toute cette biodiversité nocturne insoupçonnée, des mammifères, des insectes, des amphibiens et avec de la chance, des oiseaux qui dorment ! Les sorties nocturnes sont assez fréquemment proposées au Costa Rica, elles ne provoquent pas de gêne sur les animaux avec un encadrement respectueux.

JOUR 7, samedi : Réserve de Santa Elena

Nous passons toute la journée à arpenter les superbes sentiers de cette magnifique forêt primaire nommée "forêt de nuages" en raison de la brume qui y règne souvent. Le vent des alizés vient des Caraïbes, chargé d'humidité il condense sur le relief en formant une légère ou épaisse vapeur. Les arbres ruissellent de mousses, lichens, broméliacées et lianes, l'ambiance est vraiment extraordinaire ! A partir d'un belvédère, nous découvrons au loin la majesté du volcan Arenal. Le mythique Quetzal est présent ainsi que beaucoup d'espèces discrètes de ce type de forêt. Nous pique-niquons sur place, au sympathique petit restaurant de la Réserve. Nous consacrons l'après-midi à l'exploration d'un autre itinéraire de la forêt primaire.

JOUR 8, dimanche : Tarcolès - Proximité Parc National de Carara

En seulement 2h de route nous arrivons à notre nouveau logement pour 2 nuits. Le site est entouré d'oiseaux multicolores où l'impressionnant Ara rouge est facilement observable. Le flot de nouvelles espèces est spectaculaire : en seulement 2h nous avons radicalement changé de climat et d'écosystème. Cette situation en bord de Pacifique est transitoire entre la forêt sèche du nord et la jungle tropicale humide du sud. Une piscine peut nous tenter pour une détente rafraichissante : c'est qu'il fait chaud ici tout d'un coup ! Nous marchons sur une piste  peu fréquentée qui nous permet de voir beaucoup d'espèces nouvelles, entre pâturages, ruisseau, bois et rives du fleuve Tarcolès. Au crépuscule des dizaines d'Engoulevents sortent des bois tandis que les Perroquets et Motmots s'installent pour la nuit. Chouette rayée et Chouette à lunettes fréquentent les arbres du secteur, nous ne manquerons pas de les espérer...

JOUR 9, lundi : Fleuve Tarcolès - Côte Pacifique - Campagne cultivée 

Tôt le matin nous rejoignons un embarcadère sur le fleuve pour une sortie ornithologique en bateau. Le parcours sur l'eau est adapté à l'observation de la faune et permet de fréquenter trois milieux aquatiques bien différents. Les mangroves sont constituées de différentes espèces de palétuviers formant un haut lieu de biodiversité. Partout dans le monde, en zone tropicale ou équatoriale, des programmes de conservation cherchent à protéger ces espaces sensibles. Nous croisons de gros Crocodiles américains et des Iguanes verts et Iguanes noirs se prélassant au soleil. Les Ibis blancs et les Spatules roses picorent la vase. A l'embouchure du fleuve, le bateau permet aussi de faire de belles observations de Frégates, Pélicans, Balbuzards et divers limicoles.
Retour au lodge pour un repas bien mérité et probables nouvelles observations d'Aras rouges qui grignotent des fruits au dessus de nos têtes. Après les heures chaudes, nous allons à nouveau explorer la campagne environnante constituée de pâturages, milieux ouverts et lisières de forêt : toujours la diversité idéale des milieux pour faire de nombreuses observations.

JOUR 10 , mardi : Parc National de Carara - Dominical - Hacienda Baru

Juste après un petit déjeuner très matinal nous partons pour une randonnée dans le Parc National de Carara. Avec de la chance nous rencontrons des Singes-araignées aux mains noires et des Capucins à face blanche. Les itinéraires du parc permettent de découvrir de grands arbres aux frondaisons chargées de plantes épiphytes et de lianes. Dans l'obscurité relative de la canopée, croiser le passage d'un papillon Morpho tient du rêve : avec un vol saccadé et imprévisible, des flashs bleu métallisés jaillissent et disparaissent successivement.
Nous partons vers Dominical, village "de surfeurs" situé plus au sud. Installation pour 2 nuits dans un logement situé en bordure du Pacifique. Nous explorons un premier itinéraire de la réserve privée d'Hacienda Baru, jusqu'à la tombée de la nuit. Le Grand hocco fait penser à un mélange entre une Dinde et un Tétras de chez nous, il n'est pas rare de le croiser. A la nuit tombante, le concert des insectes commence, ainsi que celui de quelques Chouettes ou Ducs et encore avec de la chance, l'Ibijau gris. 

JOUR 11,  mercredi : Dominical - Hacienda Baru 

Tôt le matin, nous explorons un nouvel itinéraire de la réserve. Capucins à face blanche et Paresseux à 3 doigts sont aussi présents, et divers oiseaux discrets peuvent être rencontrés. Épervier nain et Épervier de Cooper ont été observés lors des précédents voyages. L'extraordinaire toucan "Araçari de Frantzius" est aussi présent. L'après midi est consacrée à un nouvel itinéraire, sans dénivelé, passant par une superbe plage où nous attendons les Pélicans bruns qui surfent... L'homme n'a rien inventé : à la queue leu-leu les pélicans rasent les vagues qui se forment et se font "pousser" par l'air qui s'élève, pour basculer de l'autre côté ensuite...magique ! Des arbres constellés de fleurs oranges, surement bourrées de nectar, sont visitées par de nombreux Colibris, Tangaras, Orioles de Baltimore, Guit guit saï... le festival continue...

JOUR 12, jeudi  : Hacienda Baru - Cerro de la Muerte - Vallée de Dota 

Après un bon petit-déjeuner, nous prenons la route vers la Cordillère de Talamanca 
et passons près du point culminant de l'interamericana : le Cerro de la Muerte, situé à 3491m. La basse végétation nommée "paramo" est apparentée à celle des Andes, elle est adaptée à la vie en conditions difficiles. Quelques arrêts nous permettront de voir de nombreux Colibris et de rencontrer des espèces adaptées aux hautes altitudes et certaines endémiques comme le Colibri flammule ou le Junco des volcans. Repas près du Cerro de la Muerte et descente dans la charmante vallée de Dota. Installation pour 2 nuits.
Quelle fraîcheur ici après la moiteur de la côte pacifique, on se croirait presque dans les Alpes !  Nous partons le long du torrent pour rejoindre une petite cascade et les observations potentielles ne manquent pas : Cincle d'Amérique, Tyranneau des torrents, Parulines ceinturées, embrasées, ardoisées...

JOUR 13, vendredi : Vallée de Dota 

Dès l'aube nous tentons notre chance avec le Quetzal. Cet oiseau emblématique de l'Amérique Centrale consomme de petits avocats qu'il arrache de son bec en volant sur place. Le mâle possède une très longue queue verte qui se vrille comme un ruban lorsqu'il vole. La poitrine d'un rouge éclatant contraste avec les côtés nuancés de vert ou bleu métallique selon l'éclairage. Nous revenons prendre notre petit déjeuner avant de repartir arpenter de beaux itinéraires de la vallée. A nouveau, ce milieu si différent des précédents, et qui rappelle un peu les montagnes de chez nous, nous apporte un grand lot de nouvelles observations. Cette vallée isolée n'a été habitée qu'à partir de 1952 par une famille d'agriculteurs qui y plantèrent des arbres fruitiers et y élevèrent des vaches. Le vif torrent qui y coule avec force est peuplé de truites que chaque hébergeur propose à son menu. Nous passons une bonne partie de la journée sur un superbe itinéraire où nous avons déjà rencontré le Toucanet émeraude et le Quetzal.

JOUR 14, samedi : Vallée de Dota - Vallée Centrale

Selon nos observations de la veille, certains pourront tenter à l'aube un nouvel affut au Quetzal. Après le petit déjeuner nous allons nous promener dans les superbes jardins de Trogon Lodge et espérons encore quelques belles observations. Enfin nous prenons la route pour sortir de Dota, et descendons vers la Vallée Centrale. Notre dernier logement est situé à seulement une demi-heure de l'aéroport. C'est un choix confortable pour finir en souplesse à proximité d'un petit parc très intéressant !  

JOUR 15, dimanche : Parc de l'Université de la Paix - Ciudad Colon - Aéroport 

La dernière matinée est consacrée aux alentours de l'Université de la Paix, une structure placée sous l'égide des Nations Unies. Entre les plantations de café, nous cheminons vers la forêt secondaire et comme toujours, les matinées sont animées : les Motmot à tête bleue et les Toucans "Araçaris de Frantzius" sont actifs avant de disparaitre dans les frondaisons. Les parcours nous permettent d'espérer de nouvelles espèces, telles le Géocoucou de Lesson et le Géocoucou tacheté ou encore le Troglodyte des halliers, ainsi que des espèces désormais familières. 
Il est temps de retourner à la civilisation : nous prenons un dernier repas ensemble à l'aéroport et nous nous séparons vers 14H.

Pour des raisons de météo ou de sécurité nous nous réservons le droit de modifier le programme.

TARIFS
Le prix du séjour est de 2850 € par personne. 
Le séjour est limité à 7 participants.

Ce tarif comprend :
  - hébergements et repas tels que mentionnés ci-dessus
  - tous les déplacements sur place
  - l'engagement des guides locaux
  - le coût des entrées des réserves et des parcs nationaux
  - sortie de nuit avec un guide local
  - sortie en bateau sur le fleuve Tarcolès
  - sortie empruntant des passerelles sur la canopée
 

Ce tarif ne comprend pas :
  - votre billet d'avion aller à l'aéroport et celui de retour
  - le supplément chambre individuelle
  - les pourboires éventuels
  - boissons autres que de l'eau minérale
  - l'assurance annulation - rapatriement

CONSIGNES SANITAIRES & ADMINISTRATIVES

Le Costa Rica est une destination tropicale humide peu exposée médicalement. 
Aucun vaccin n'est obligatoire, pas plus que le traitement préventif anti-paludéen.
Il est possible de boire l'eau du robinet partout, sans risque, mais l'eau minérale sera disponible à volonté durant tout le séjour.

Le passeport en cours de validité jusqu'à 6 mois après la date de retour est indispensable.
Pour tous renseignements complémentaires, consultez l'ambassade du Costa Rica :
4 Square Rapp, 75007 Paris

Tel : 01 45 78 96 96

Veuillez respecter scrupuleusement l'horaire de RDV du début et de la fin du séjour !